Quel annuaire utiliser en tant que micro-entrepreneur ?

Vous venez de débuter une activité en tant que micro-entrepreneur et vous ne savez pas comment faire pour communiquer sur votre spécialité et prospecter ? Pour vous aider dans cette tâche, pensez à utiliser les annuaires en ligne. Ils vous permettront de donner de la visibilité à votre entreprise et d’attirer de nouveaux clients.

Qu’est-ce qu’un annuaire pour micro-entrepreneur ?

Il existe trois grandes catégories d’annuaires :

  • L’annuaire généraliste
  • L’annuaire spécialisé
  • L’annuaire de proximité

1. L’annuaire généraliste

Tous les micro-entrepreneurs peuvent s’y inscrire, quel que soit leur domaine d’activité. Un annuaire généraliste est organisé par grandes thématiques ; chacune comporte des rubriques et des sous-rubriques, ce qui permet à l’internaute d’affiner sa recherche. L’inscription est souvent gratuite dans ce type d’annuaires, ce qui fait qu’il attire de nombreux travailleurs indépendants soucieux de valoriser leur communication et d’attirer des clients. Il est particulièrement recommandé aux micro-entrepreneurs qui n’ont pas encore de site internet, car il leur offre la possibilité d’avoir rapidement de la visibilité.

2. L’annuaire spécialisé

En choisissant de paraître dans un annuaire spécialisé, vous gagnez en visibilité, mais aussi en crédibilité dans votre domaine d’activité. Pour vous inscrire, vous devez remplir une fiche technique, puis attendre la validation de votre demande par l’administrateur du site de l’annuaire. C’est un gage de sérieux pour les prospects qui sont à la recherche d’une entreprise fiable, car ils savent que les informations que vous avez transmises ont été vérifiées. Vous augmentez vos chances de toucher des internautes qui effectuent des recherches dans votre secteur professionnel et qui connaissent parfaitement les services ou les produits dont ils ont besoin.

3. L’annuaire local

C’est l’outil idéal si vous ne pouvez pas exercer votre activité à distance, ce qui est le cas des hôteliers, des cafetiers, des restaurateurs, des artisans, des commerçants, des prestataires de service… Sur ce type d’annuaire, les internautes peuvent trouver facilement vos coordonnées, l’adresse de votre site Web, vos jours d’ouverture avec les horaires, des photos de votre entreprise…

De plus, certains annuaires locaux, comme Google My Business, vous permettent d’apparaître en excellente position dans la page de résultats de recherche, puisque vous bénéficiez de leur excellent référencement.

Comment choisir le meilleur annuaire en tant que micro-entrepreneur ?

Vous devez sélectionner un annuaire qui jouit d’une bonne réputation. Pour cela, vous pouvez vérifier qu’il comporte de nombreux avis positifs de consommateurs sur telle ou telle entreprise. En lisant ce type de commentaires, votre prospect aura le sentiment d’être en présence d’un annuaire qui sélectionne des entreprises sérieuses.

Il est primordial de choisir un annuaire qui est à validation manuelle et qui n’exige pas un lien en retour de votre inscription. Évitez les annuaires qui sont trop chargés en publicité et vérifiez que cet annuaire :

  • est actif, c’est-à-dire qu’il comporte des ajouts récents ;
  • offre un lien durable vers votre site ;
  • permet de personnaliser le lien qui redirige vers votre site ;
  • a de l’ancienneté (son indexation par Google après plusieurs années d’existence montre qu’il est de qualité).

Enfin, si votre activité est située en France, inscrivez-vous uniquement dans un annuaire en langue française.

Micro-entrepreneur : comment s’inscrire dans un annuaire professionnel ?

Une fois que vous avez sélectionné un annuaire de renom et vérifié qu’il comporte une rubrique consacrée à votre domaine d’expertise, il vous suffit de remplir le formulaire d’adhésion en étant le plus précis possible. Une bonne présentation de votre activité est indispensable. Elle doit être concise et aller droit au but. N’oubliez pas que les internautes ne restent généralement pas très longtemps sur la même page. Aussi, vous avez peu de temps pour capter leur attention et les inciter à cliquer sur le lien de votre site ou à vous téléphoner.

Une fois votre demande envoyée, vous devrez faire preuve de patience. Il peut s’écouler plusieurs semaines pour que votre inscription soit validée ou refusée. Pour vous donner les meilleures chances de voir votre demande acceptée, relisez bien le formulaire avant de le valider ; les rejets sont souvent dus au fait que la présentation du professionnel est incomplète (manque d’informations indispensables comme votre identité, celle de votre entreprise…). Un simple oubli peut vous faire perdre beaucoup de temps !

Bon à savoir : une fois votre inscription validée, n’oubliez pas de tenir à jour l’ensemble de vos informations. Si vous changez vos horaires, si vous modifiez ou supprimez l’une de vos prestations, vous devez mettre votre fiche à jour le plus rapidement possible.

 Quels sont les avantages d’un annuaire payant ?

Les annuaires qui proposent des options payantes contiennent généralement moins de publicité que ceux qui sont totalement gratuits, ce qui améliore l’expérience utilisateur. Les internautes ont alors le sentiment de naviguer sur un véritable annuaire professionnel et ils ont tendance à y rester plus longtemps.

De plus, ces options vous permettent de personnaliser votre fiche (ajout de votre logo, liens vers des pages de votre site, informations complètes sur votre mode de fonctionnement). Elles vous offrent également une meilleure visibilité sur l’annuaire.

Ces fiches pratiques peuvent vous intéresser

Quel annuaire utiliser en tant que micro-entrepreneur ?

Un micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) peut se faire connaître et faciliter sa prospection en recourant aux annuaires en ligne.

Puis-je m'associer en tant que micro-entrepreneur ?

Le micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) est un travailleur indépendant dont le statut d’entreprise individuelle implique une condition de non-association. Mais il...

Impôt micro-entrepreneur : cumul d’activités achat-revente et prestations de services

Zoom sur la réglementation et la déclaration fiscale du cumul d’activités achat-revente et prestations de services en tant que micro-entrepreneur.

Micro-entrepreneur : une exonération de charges sociales en début d'activité

Commencer une activité en tant que micro-entrepreneur offre des possibilités d’exonération de charges sociales. Tout savoir sur la démarche à...

Quel outil utiliser pour présenter son projet ?

Présenter son projet de manière attractive est très important. Quels sont les outils bureautiques à disposition ? Tour d'horizon du...

Comment créer une micro-entreprise depuis l'étranger ?

Vous aimeriez créer une micro-entreprise basée en France, mais vous résidez à l’étranger ? Découvrez les conditions à remplir.

Comment employer occasionnellement un micro-entrepreneur ?

Découvrez les conditions à respecter pour employer occasionnellement un micro-entrepreneur et ne pas être taxé de salariat déguisé.

Vente d'application sur l'App Store : quel abattement fiscal pour un micro-entrepreneur ?

Il existe différents taux d’abattement selon l’activité exercée par le micro-entrepreneur. Quel taux s’applique à la vente d’applications ?

Comment choisir entre une EIRL, une EURL et une SASU ?

Découvrez les critères à retenir pour choisir le meilleur statut pour votre activité entre une EIRL, une EURL et une...

TPE PME : quel service utiliser pour le recouvrement de factures ?

Des factures impayées peuvent mettre en danger une entreprise. Pour récupérer ces créances, plusieurs possibilités s’offrent au chef d’entreprise. Décryptage.