Faut-il se diriger vers des incubateurs et accélérateurs d'entreprise ?

D’une manière générale, les incubateurs et les accélérateurs d’entreprise sont plutôt destinés aux entreprises innovantes ; ce sont des lieux parfaitement adaptés aux starts-up. Vous en êtes encore au stade du projet ? L’incubateur, comme son nom l’indique, va vous accompagner dans sa maturation et vous aider à vérifier la pertinence et la viabilité de votre projet. Vous avez déjà démarré votre start-up et vous souhaitez la développer rapidement, alors c’est vers l’accélérateur d’entreprise que vous devez vous diriger de préférence. À présent, voyons en détail ce qui différencie ces deux structures et leurs avantages.

L’incubateur d’entreprise

On doit la création des incubateurs à la loi sur la recherche et l’innovation dite « loi Allègre » de juillet 1999. Elle avait pour objectif de faire exister des structures qui soient en mesure de favoriser la création d’entreprises innovantes.

Il existe différents types d’incubateurs :

  • Les incubateurs publics dont le but est d’aider au transfert des technologies développées dans des laboratoires de recherche publique vers le privé. Entre 2000 et 2017, ce sont plus de 4 500 projets d’entreprises innovantes qui ont bénéficié de l’appui de ces incubateurs (31 % dans le domaine de la santé, 37 % dans les TIC, 28 % pour les sciences de l’ingénieur et 4 % pour les sciences humaines et sociales).
  • Les incubateurs qui sont rattachés aux grandes écoles de commerce (HEC, ESCP…) ou d’ingénieurs (Polytechnique, Centrale…).
  • Les incubateurs mis en place par les collectivités locales pour valoriser l’économie de leur territoire.
  • Les incubateurs des CEEI (Centre européen d’entreprise et d’innovation) que l’on retrouve dans la plupart des grandes villes (Paris, Marseille, Lyon…).
  • Les incubateurs privés créés par des entreprises ou des associations professionnelles.

Les principales missions d’un incubateur d’entreprise

Les incubateurs proposent aux futures entreprises innovantes un hébergement à des taux plus abordables que ceux du marché, assorti d’une mise à disposition de matériels et de services.

Tous les incubateurs n’offrent pas des services identiques, mais leurs missions se déclinent généralement autour des mêmes thématiques :

  • Un accompagnement personnalisé (aide à la mise en place d’un business model et d’un business plan, choix de la structure juridique…).
  • Des interventions d’experts dans différents domaines.
  • Une mise en relation avec de potentiels investisseurs ou partenaires.

Quand et comment intégrer un incubateur ?

Rejoindre un incubateur demande un temps de réflexion, car il faut être sûr d’être prêt à présenter un projet avec de bonnes chances d’aboutir. Les candidats à l’intégration sont issus d’horizons différents. Vous pouvez aussi bien rencontrer des étudiants qui viennent de finir leur cursus que des salariés qui ont mûri leur projet depuis un certain temps et profitent d’une rupture conventionnelle pour entamer une reconversion professionnelle.

Les modes de sélection à l’entrée d’un incubateur varient selon les structures. C’est pourquoi vous devez vous informer avant de candidater dans celui qui vous apparaît le mieux adapté à votre projet. Dans la plupart des incubateurs, on vous demandera de fournir un dossier complet. Si vous êtes retenu après une première sélection, le moment sera venu de convaincre un jury lors d’une présentation orale.

L’accélérateur d’entreprise

Si l’hébergement dans un incubateur peut durer jusqu’à 3 ans, il n’en est pas de même dans un accélérateur où la durée du séjour varie souvent entre 2 et 6 mois. C’est logique puisque cette deuxième structure est destinée aux entreprises qui ont déjà franchi le cap de la création et qui souhaitent développer rapidement leur activité. Certains accélérateurs sont ouverts aux toutes jeunes sociétés, tandis que d’autres n’acceptent que les entreprises qui sont immatriculées depuis plus de trois ans.

Les missions d’un accélérateur d’entreprise

Elles sont très proches de celles d’un incubateur, mais elles se situent à un autre niveau. Il ne s’agit plus de créer votre entreprise, mais d’assurer votre autonomie et d’accélérer votre croissance. Ce type de structure vous accompagne dans le développement de vos offres (produits ou services), dans l’accession aux marchés, dans l’identification de vos besoins et dans la recherche de financements.

Comment trouver un accélérateur d’entreprise ?

Il existe des accélérateurs généralistes dans lesquels vous retrouverez des entreprises œuvrant dans différents domaines. D’autres accélérateurs sont spécialisés (filière aéronautique, secteur du bois, de la chimie, de la mode et du luxe ou encore agroalimentaire). Ils ne vous admettront que si vous correspondez à leur thématique. Ces structures présentant l’avantage de vous permettre de côtoyer des entrepreneurs qui rencontrent les mêmes problématiques que vous.

Ces fiches pratiques peuvent vous intéresser

Faut-il se diriger vers des incubateurs et accélérateurs d'entreprise ?

Incubateurs et accélérateurs n’ont pas exactement des objectifs identiques, car ils ne s’intègrent pas au même niveau d’avancement de votre...

Attestation de non-condamnation et de filiation

L’attestation de non-condamnation et de filiation est une déclaration sur l’honneur devant être remplie par tout dirigeant créant une entreprise....

Existe-t-il des financements RSE pour les TPE PME ?

Opérer la transition vers des pratiques plus durables et engager une démarche RSE peut s’avérer coûteux. Y a-t-il des financements...

[Interview] Ali Rami, Co-Fondateur de Mansa : la plateforme qui réinvente l'accès au crédit pour les indépendants

Rencontre avec Ali Rami, Co-Fondateur de Mansa. A seulement 19 ans, il révolutionne l'accès au crédit pour les indépendants.

Rencontrez Julien, Responsable Grands Comptes chez Anytime

Découvrez les interviews de nos collaborateurs. L'occasion de mieux connaître notre équipe et découvrir les coulisses de la néobanque Anytime.

Sécurité sociale du dirigeant : les choses à savoir

Le choix de votre statut juridique ne se fait pas à la légère et a beaucoup de répercussions, notamment sur...

Comment doubler le nombre de clients d’une entreprise SaaS ?

Comment mener son entreprise SaaS vers le succès ? En surveillant les KPIs et en adoptant l’inbound marketing pour doubler...

Dans quels cas faut-il réaliser un business plan ?

Entreprendre nécessite de s’assurer de la fiabilité de son projet, de trouver des partenaires et/ou des aides financières, autant de...

[Interview] Laure Bouys, Fondatrice de Yoga Connect : vos cours de yoga en ligne

Rencontre avec Laure Bouys, CEO et Fondatrice de Yoga Connect, le site français de cours de yoga en ligne. Et...

Peut-on exercer la même activité en micro-entreprise et en SASU ?

Avoir une activité identique en micro-entreprise (ex auto-entreprise) et SASU est une question fréquente à laquelle nous allons répondre. Décryptage.