Logo Anytime

Les banques prennent le chemin de l’Open Banking


La transformation du secteur bancaire se poursuit. Ouverture des données bancaires, finance instantanée ou invisible, consolidation du marché... L’Open Banking promet de nombreuses avancées technologiques.



L’entrée en vigueur de la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2) instaure l’obligation pour les banques de rendre accessibles les données de leurs clients à des acteurs tiers comme les agrégateurs de comptes. Quels sont les enjeux de l’Open Banking ?




Un partage de données sécurisé



L’Open Banking ou le « système bancaire ouvert » repose sur l’ouverture des systèmes d’information des banques et le partage des données des clients via une API. Cette interface de programmation permet aux acteurs du secteur de se connecter aux services des banques pour y proposer leur propre application. Pour les consommateurs, ce concept ouvre de vastes perspectives : simplification des achats en ligne, coupons de réduction personnalisés, conseils patrimoniaux adaptés… Des actions pouvant être réalisées en quelques secondes depuis leur téléphone mobile.



Cette technologie nécessite pour ces acteurs de recueillir l’accord de leurs clients. Sur ce point, le règlement général sur la protection des données (RGPD) est clair : la transparence des banques sur les transactions commerciales (dépôts, virements et autres opérations courantes) effectuées avec les données clients doit être totale. L’exploitation de ces données suppose donc l’accord préalable du client.



Si l’usage des API n’est pas nouveau pour les géants américains du web tels que Google ou Facebook, l’entrée en vigueur de la DSP2 devrait permettre de généraliser cette pratique. Les utilisateurs auront alors accès à des services financiers personnalisés sans fournir le moindre effort.




Des évolutions prometteuses



L’Open Banking devrait favoriser l’apparition de services financiers innovants. Certaines banques ont déjà adopté cette technologie. C’est le cas de BNP Paribas qui a développé une place de marché B2B baptisée Kintessia. Celle-ci permet aux clients de BNP Paribas Leasing Solutions de louer des équipements professionnels dédiés à l’agriculture, au BTP et au transport.



De son côté, le groupe BPCE a lancé en juin 2018, une plateforme pour proposer à des tiers de distribuer ses produits et services bancaires. Enfin, le Crédit du Nord développe depuis 2016, le service « Synthèse Multibanque » permettant l’agrégation de comptes ouverts dans d’autres banques dans l’espace personnel du client.




Une aubaine pour les Fintech



Dans un environnement d’Open Banking, les établissements bancaires doivent nécessairement prendre conscience qu’il leur faudra ouvrir des partenariats avec les Fintech à la fois pour renforcer leur transparence et pour se démarquer de leurs concurrentes. La plateforme d’Open Banking Tink a récemment annoncé son arrivée en France. Créée en 2012, elle propose à ses partenaires (grandes banques, PSP, startups) d’accéder en toute sécurité aux données financières de leurs clients. Des leaders européens tels que BNP Paribas Fortis, ABN Amro, NatWest ou encore Paypal utilisent sa technologie. Les principaux concurrents de Tink, Bankin’ et Lydia, tentent également de tirer profit du secteur en développant des applications pour centraliser les données bancaires des clients au sein d’une même interface.



Ainsi, l’Open Banking représente le meilleur moyen pour les banques de répondre aux nouveaux besoins des utilisateurs. Selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte, 90 % d’entre elles envisagent de devenir des Open Banks d’ici 2021.




Ces articles pourraient également vous intéresser :

 
Visa et Natixis Payments présentent Xpollens
Visa et Natixis ont présenté leur plateforme intégrant des solutions de paiement innovantes pour les Fintech : la solution Xp...
Les Fintech françaises ont levé 354 millions d'euros en 6 mois
Au cours du 1er semestre 2019, les startups de la finance françaises ont levé 354 millions d'euros à travers 39 opérations, c...
BNP Paribas : des initiatives digitales pour mieux répondre aux attentes des clients
Peu de temps après la présentation officielle de Libra, la crypto-monnaie qui sera lancée par Facebook en 2020, et à l’heure ...
Hello Bank ! vise à devenir rentable à l’horizon 2022
La banque mobile de BNP Paribas va élargir son panel d’offres dans les prochains mois afin de devenir rentable. En effet, dep...
Arkéa et Max personnalisent l’expérience client en s’appuyant sur le cloud
Max, une application 100 % mobile lancée par le groupe Arkéa en 2018, sera bientôt dotée de nouvelles fonctionnalités réponda...
Le Crédit Agricole va tester la carte bancaire biométrique pendant 6 mois
Le Crédit Agricole est la deuxième banque française à se lancer dans l’expérimentation d’une carte bancaire biométrique intég...
Nickel lance sa campagne pour lutter contre la désertification bancaire
La néobanque Nickel a lancé le 18 juin dernier sa campagne pour lutter contre les déserts bancaires. La filiale de BNP Pariba...
Épargne : les autorités signalent une hausse significative des arnaques en ligne
Selon le dernier rapport annuel de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et de l’Autorité de contrôle prudentiel et de réso...
PayFit lève 70 millions d’euros pour accélérer son développement en Europe
PayFit a annoncé le 17 juin dernier sa troisième levée de fonds d’un montant de 70 millions d’euros auprès de ses actionnaire...
Expérience client : BNP Paribas s’inspire des géants du web
BNP Paribas multiplie les projets innovants pour parvenir à une qualité d’expérience client à la hauteur de celle des GAFA. P...
La licorne Brex fait grimper sa valorisation à 2,6 milliards de dollars
La Fintech américaine qui propose une carte de crédit à destination des startups et des PME, vient de boucler une levée de fo...
Paytweak lance une nouvelle solution de paiement dématérialisée
Basée en Normandie et à Paris, la startup Paytweak a développé une nouvelle solution de paiement dématérialisée à destination...
Millennials : quelle perception ont-ils de la banque en 2019 ?
Les candidats ciblant cette clientèle stratégique sont nombreux : banques en ligne, banques traditionnelles, néobanques... Ce...
52 % des Français jugent leurs relevés de compte peu lisibles
Les épargnants consultent de plus en plus souvent leurs relevés de compte depuis leur mobile. Toutefois, les libellés impréci...
 

Ces articles traitent du même sujet :

 
Paytweak lance une nouvelle solution de paiement dématérialisée
Basée en Normandie et à Paris, la startup Paytweak a développé une nouvelle solution de paiement dématérialisée à destination...
Millennials : quelle perception ont-ils de la banque en 2019 ?
Les candidats ciblant cette clientèle stratégique sont nombreux : banques en ligne, banques traditionnelles, néobanques... Ce...