Logo Anytime

Hello Bank ! vise à devenir rentable à l’horizon 2022

Par Anytime, le December 11, 2019-Temps de lecture : 2 minutes

Hello Bank ! vise à devenir rentable à l’horizon 2022

La banque mobile de BNP Paribas va élargir son panel d’offres dans les prochains mois afin de devenir rentable. En effet, depuis sa création en 2013, la néobanque ne parvient pas à trouver sa place sur le marché hexagonal.

Dans une interview accordée au journal Les Echos, le dirigeant de la maison mère, Thierry Laborde, souligne la nécessité pour Hello Bank ! de se différencier. L’objectif de la banque en ligne : être rentable en 2022.

La banque mobile de la BNP Paribas fait évoluer son modèle

Alors que certaines banques en ligne comme Boursorama Banque poursuivent sur leur lancée en espérant séduire suffisamment de clients pour atteindre le seuil de rentabilité, d’autres, à l’image d’ING ou de Fortuneo misent davantage sur l’expérience client. Dans une récente interview, Thierry Laborde semble avoir fait le même constat en indiquant que si Nickel est déjà rentable avec 1,3 million de clients tout comme la banque de détail de BNP Paribas, ce n’est pas le cas d’Hello Bank ! qui doit se différencier.

Pour rappel, Hello Bank ! comptait près de 448 000 clients fin mars 2019 en France et 3 millions de clients tous pays confondus. Ses efforts ne lui ont toutefois pas permis de rattraper les leaders du marché que sont Boursorama Banque (1,7 million de clients) et ING (1 million de clients).

De nouvelles offres dédiées aux micro-entrepreneurs

Le changement de modèle annoncé par la filiale de BNP Paribas passe par un recentrage de son offre en direction des travailleurs indépendants. La banque en ligne délaisserait donc la banque de particuliers pour se concentrer sur de nouvelles catégories de clients. Le directeur général adjoint de la maison mère a d’ailleurs fait savoir que ces nouvelles offres personnalisées seront lancées en fin d’année sans être nécessairement soutenues par des primes de bienvenue dans l’objectif de réduire les coûts.

Un robot-investisseur à destination des jeunes épargnants

Autre nouveauté prévue pour cet été : le lancement d’un robot-investisseur baptisé « Hello fins ! ». Il s’agit d’un service de gestion discrétionnaire en ligne simple, performant et transparent. Accessible à partir de 1 000 euros de placements avec des frais à 1 % sur l’ensemble des actifs sous gestion et des performances consultables en ligne, Hello fins propose aux Millennials d’investir à long terme. Concrètement, après avoir complété un questionnaire en ligne et défini son profil d’investisseur, le client signe un mandat de gestion discrétionnaire. Autrement dit, il confie son argent au robot-investisseur et n’a plus qu’à suivre l’évolution de son portefeuille grâce aux outils en ligne mis à disposition, une solution idéale pour les épargnants qui n’ont pas les connaissances suffisantes.

Les clients peuvent se familiariser avec le robot Hello fins en le testant gratuitement, sans investir d’argent, et cela aussi longtemps qu’ils le souhaitent. Ce nouveau service inclut également des fiches produits destinées aux investisseurs débutants.

Reste à savoir si ces projets suffiront pour permettre à Hello Bank ! de devenir rentable à l’horizon 2022 et conquérir plus d’utilisateurs.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

 

SumUp E-shop : un outil de création de boutique en ligne

La Fintech européenne SumUp a récemment présenté une solution simple et intuitive de création de boutique en ligne à destinat...

Barclays et Goldman Sachs s’installent à Paris

Les banques privées internationales s’intéressent au marché français, et visent tout particulièrement la clientèle la plus fo...

Maintien des aides à l’embauche des jeunes : les PME soulagées

Si la prolongation des aides à l’embauche des jeunes est une bonne nouvelle pour les premiers concernés, elle l’est aussi pou...

Cleantechs : l’investissement en plein essor en 2020

2020 fut une excellente année en termes d’investissement dans les cleantechs, malgré le contexte sanitaire et économique....

Discrimination à l’IBAN : une plateforme de signalement

Malgré l’illégalité de la pratique, de nombreuses entreprises refusent les IBAN étrangers, pénalisant les clients de certaine...

Banques : les cotisations au fonds de secours FRU en hausse

Le montant des contributions versées par les banques au Fonds de résolution unique fait régulièrement l’objet de vives critiq...

Inclusion bancaire : des dispositifs à améliorer

La crise sanitaire pourrait avoir des répercussions sur les populations les plus fragiles. C’est en tout cas ce qu’estime la ...

Stripe : une nouvelle levée de fonds pour la fintech

La fintech Stripe a été valorisée 95 milliards de dollars, suite à une levée de fonds de 600 millions de dollars....

Coûts fixes : une prise en charge effective à partir du 31 mars

Le gouvernement a annoncé le lancement d’une aide exceptionnelle qui s’ajoute à celles du fonds de solidarité : un dispositif...

Les ESN adoptent massivement le télétravail

Encouragé pendant les périodes de confinement, le télétravail pourrait se maintenir, même après la crise, au sein des service...

La location longue durée dans le viseur de la Cour des comptes

Les offres de location longue durée se multiplient, sans qu’elles soient soumises à la réglementation du crédit à la consomma...

Objectif télétravail : un dispositif gratuit pour les TPE-PME

Objectif télétravail est un service qui a pour rôle de conseiller et d’accompagner les entreprises pour organiser le télétrav...

Prêt d’honneur solidaire : conditions et caractéristiques

En 2020, Bpifrance a déployé un nouvel outil de financement : le prêt d’honneur solidaire. En quoi consiste ce dispositif ? Q...

Assurance-vie : attention aux fausses informations

Les périodes de crise sont propices aux fausses informations. En pleine épidémie de Covid-19, l’assurance-vie est la cible de...

Paiement fractionné : vers une réglementation plus stricte ?

Le paiement fractionné, porté par l’essor du commerce en ligne depuis le début de l’épidémie de Covid-19, est dans le viseur ...

La prime à la conversion pour les professionnels

Le gouvernement a mis en place une prime à la conversion dans l’objectif d’encourager les professionnels à acheter des véhicu...

Le PEL, source de problèmes pour les banques

Le Plan d’Épargne Logement représente un coût non négligeable pour les banques dans l’environnement actuel de taux historique...

La néobanque Vybe multiplie les levées de fonds

La néobanque Vybe, qui cible les adolescents de 13 à 17 ans, a finalisé 2 levées de fonds en 8 mois, et souhaite se démarquer...

Prêt d’honneur Renfort : conditions d’attribution et démarches

Bpifrance a annoncé le 19 février 2021 la création du prêt d’honneur Renfort pour aider les TPE et PME à traverser la crise....

Comment va ma boîte ? Un auto-diagnostic en ligne pour TPE

Pour accompagner les entreprises qui font face à la crise, la chambre de commerce et d’industrie de la Marne a lancé un auto-...

Glovo : le géant de la livraison lève 450 millions d’euros

La start-up Glovo a réalisé une levée de fonds de 450 millions d’euros, soit la levée de fonds la plus importante pour une st...

Prêt d’honneur création-reprise : caractéristiques et démarche

Le prêt d’honneur Création-Reprise vise à soutenir la création ou la reprise d’entreprise par le renforcement des fonds propr...

Prêts garantis : une majorité d’entreprises reporte les échéances

D’après la Fédération Bancaire Française, 55 % des entreprises ayant obtenu un PGE souhaitent demander un report supplémentai...

Créances douteuses : les banques veulent plus de souplesse

Les banques européennes négocient actuellement avec l’Autorité bancaire européenne pour assouplir les règles de restructurati...

Épargne réglementée : les doublons interdits à partir de 2024

Jusqu’à présent, avant l’ouverture d’un Livret A, les banques vérifiaient que le client n’en avait pas déjà un. Ce contrôle v...
 

Ces articles traitent du même sujet :